Les monnaies complementaires

7

Posted by Alain | Posted in Solidarité | Posted on 11-01-2014

Qu’est ce que c’est ?

Quel est le principe ?
Créer une monnaie pour une zone géographique limitée, qui fonctionne en complément de la monnaie nationale, pour défendre des principes liés à l’économie sociale et solidaire. Elle n’a pas cours légal et ne peut faire l’objet de spéculation. Son but principal ? Dynamiser l’économie locale. Certaines d’entre elles, comme le chiemgauer en Allemagne ou le sol Violette à Toulouse, sont des monnaies fondantes. Elles perdent peu à peu de leur valeur au fil des mois.

Le concept de monnaie fondante vient d’un économiste du début du XXème siècle, Silvio Gesell, et a été appliqué pour la première fois à la monnaie locale de Wörgl (en Autriche) pendant la Grande Dépression des années 1930. Garder de la monnaie coûte de l’argent. Ainsi, les échanges sont accélérés, et c’est là l’un des intérêts de la monnaie locale. « On estime qu’un euro est échangé 2,4 fois en moyenne entre deux passage par la banque. Pour une monnaie solidaire comme le Sol Violette, c’est plutôt 6 fois ! » explique Philippe Charbois, responsable administratif du Crédit Coopératif de Toulouse, l’institution bancaire qui soutient le projet. Ce qu’il décrit, c’est ce qu’on appelle l’indice de circulation de la monnaie. Une devise complémentaire, locale, circule beaucoup plus vite ! Et c’est ainsi que les échanges locaux sont ravivés, donnant alors un coup de fouet à l’économie locale. Soutenir l’emploi local et éviter les délocalisations est un bénéfice indirect attendu en lien avec la mise en place d’une monnaie complémentaire.

Une Monnaie complémentaire à Valence

La monnaie de Valence s’appelera donc DELMO
Il est rappelé que lors de la dernière réunion inter-MLC avec Commune Mesure de Romans, il avait été décidé d’arrêter les négociations. Seules deux questions restaient posées à Commune Mesure, qui devait y répondre dans sa plénière du 04/11.
Pouvons-nous garder le nom de La Mesure comme nous l’avions décidé en plénière du 17 avril 2013 ?
Les deux monnaies pourront-elles être acceptées indifféremment par les prestataires de Romans et Valence ?
La réponse verbale est que Commune Mesure nous laisse choisir le nom de notre monnaie et pour le point 2, qu’il n’y a pas de problème à priori. Il faudra juste se remettre autour de la table et en définir les modalités.
3) Propositions sont faites qui sont : l’Etalon, la Mesure de Valence, Delmo.
Delmo l’emporte avec 7 votes, l’Etalon rassemblant 5 votes, la Mesure de valence ayant été rejetée car jugée trop longue.
Notre monnaie s’appelera donc DELMO

2°) Taux de fonte
L’assemblée confirme qu’elle est favorable à la fonte pour deux raisons :
Empêcher la thésaurisation, notamment par les prestataires qui doivent faire circuler la monnaie.
Limiter l’obligation légale de garder le nantissement de la monnaie pendant 30 ans, la fonte réduisant ce délai autour de dix ans environ.
Il est rappelé que la mise en place de la fonte est soumise à une faisabilité technique. La décision de la plénière porte donc sur les paramètres de la fonte si elle est était mise en place.
Le taux de fonte de 3 % est adopté.

3°) Délai de validité de la monnaie
Une proposition de 6 mois, pour éviter de pénaliser les personnes hospitalisées est examinée.
Finalement le délai de 3 mois est adopté, en ajoutant l’article suivant :
L’exonération de la fonte devra être examinée au cas par cas par le Copil, sur des situations exceptionnelles ayant empêché d’utiliser la monnaie, telles que : hospitalisation, emprisonnement, etc…

4°) Reconversion
Il est rappelé que la reconversion est une taxe destinée à pénaliser les prestataires qui ramènent la monnaie au comptoir plutôt que de la dépenser dans le réseau.
Le taux de 5 % est voté à l’unanimité.
Il est décidé également que, pour limiter d’éventuelles difficultés de débouchés liées au démarrage de la monnaie, il serait permis aux prestataires de ne pas payer la reconversion.
Le texte suivant est adopté : « pendant un an à partir du démarrage de la circulation de la monnaie, des chèques à l’ordre du trésor public pourront être remis contre des Delmo, sans appliquer la reconversion ».
Les prestataires pourront ainsi régler leur TVA ou d’autres impôts.

5°) Question relative au nantissement
Suite à la discussion sur le délai de fonte pour limiter la durée du nantissement, la question sur les conséquences de la fermeture de l’association Delmo, notamment par rapport au euros de nantissement, est posée.
Il est décidé que cette question, qui n’a jamais été soulevée, sera discutée en Copil.
Pendant que nous sommes scotchés devant les informations télévisées, en attendant quelque signe de reprise économique, les acteurs financiers continuent de travailler et d’acheter, comme avant, comme si rien ne devait changer.

le site : http://www.delmo-asso.org/

Comments (7)

[…] Qu'est ce que c'est ? Quel est le principe ? Créer une monnaie pour une zone géographique limitée, qui fonctionne en complément de la monnaie nationale, pour défendre des principes liés à l'économie sociale et solidaire.  […]

[…] Qu'est ce que c'est ? Quel est le principe ? Créer une monnaie pour une zone géographique limitée, qui fonctionne en complément de la monnaie nationale, pour défendre des principes liés à l'économie sociale et solidaire.  […]

Avatar de Alain

Oui tout a fait c’est cela meme.
il en existe environ 200 dans le monde pour faciliter l’economie des territoires
Alain H

cet article qui tombe à point! je vais le rajouter à ma liste d’ouvrages
Merci infiniment!

Continuez sur cette voie, c’est un plaisir de vous suivre.

Une bonne méthode comment on peut réduire les impôts… Très intéressante !

Persistez dans cette direction, c’est veritablement du bonheur de vous lire.

Write a comment


Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche